L'actu ecommerce et livraison par Boxtal

L’actualité #ecommerce et #livraison du 5 au 9 juin

06 juin

Walmart transforme ses employés en livreurs à domicile (Voxlog)

Dans trois de ses enseignes, Walmart propose à ses clients d’être livrés directement à domicile par des salariés volontaires. Les salariés choisissent le nombre de paquets qu’ils veulent livrer, leur limite de taille et de poids.

 

07 juin

E-commerce : forte accélération des ventes de produits de grande consommation (LSA Conso)

A l’échelle mondiale, les ventes en ligne des produits de grande consommation ont progressé de 26% en 2016, selon les dernières données publiées par Kantar Worldpanel. Toutefois, de nettes disparités existent selon la région étudiée, et le poids de l’e-commerce dans l’ensemble des ventes de PGC reste faible.

Tesco teste la livraison à domicile avec un robot de Starship Technologies (Voxlog)

Le détaillant anglais Tesco s’est appuyé sur un robot fabriqué par Starship Technologies pour effectuer une première livraison à domicile dans un délai d’une heure. Une initiative technologique déployée par l’entreprise pour lutter contre le géant Amazon. Le robot a été imaginé par Ahti Heinla et Janus Friis, deux co-fondateurs de Skype.

DHL Express et le Groupe NAP s’associent pour un service d’expédition de proximité (Ecommercemag)

Ce partenariat facilitera les expéditions de documents et de colis en express en France et à l’international, en permettant aux professionnels et aux particuliers de déposer leurs colis près de chez eux, via une procédure simplifiée.

 

09 juin

Plus de 42 milliards de capitalisation en 24 heures pour Alibaba (Frenchweb)

Le géant de l’e-commerce chinois Alibaba a le vent en poupe. La société dirigée par Jack Ma a en effet présenté des objectifs de chiffre d’affaires pour l’année 2018 qui surpassent largement les estimations des analystes. Elle estime en effet que ses revenus augmenteront de 45 à 49% au titre de l’exercice 2018, là où les analystes tablaient sur une progression de 35% en moyenne.

Ikea pourrait bientôt vendre ses meubles sur la marketplace Amazon (L’usine digitale)

Le spécialiste suédois du mobilier en kit entend vendre ses meubles sur d’autres sites marchands que les siens. Jusqu’à présent, Ikea se contentait de vendre ses produits à travers ses 300 magasins physiques et ses propres sites web.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ans d'expertise

clients satisfaits

de colis envoyés