L'actu ecommerce et livraison par Boxtal

L’actualité #ecommerce et #livraison du 24 au 28 avril

L’e-commerce français croît de 15% en 2016 (E-commerce mag)

Trois sites de vente en ligne sur quatre sont désormais rentables. Une performance accomplie notamment grâce aux pure players et aux acteurs dont le chiffre d’affaires excède 50 millions d’euros et aux petits acteurs, selon une étude menée par Kantar TNS et Webloyalty.

L’avis de l’expert : Avec 72 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2016, l’e-commerce ne faiblit pas… Il dépasse même les prévisions qui misaient sur un chiffre d’affaires à 70 milliards d’euros. Si 3 sites sur 4 sont désormais rentables c’est la progression des petits sites (CA inférieur à 1 million d’euros) qui est encourageante. 53% voient leur rentabilité s’améliorer contre 48% en 2015. Une preuve de plus qu’il reste de la place sur le marché de l’e-commerce et que ce dernier n’est pas prêt de s’essouffler.

24 avril

Amazon réfléchirait à un véhicule de livraison autonome (Le blog auto)

Amazon rejoint Apple, Alphabet et Uber dans la liste des géants de l’internet qui se sont lancés dans la course à la conduite autonome. Selon le quotidien financier Wall Street Journal, Amazon aurait constitué une équipe chargée d’explorer le développement d’un véhicule à conduite autonome.

26 avril

DHL mise sur le e-commerce transfrontalier (Voxlog)

DHL Express France et son PDG Michel Akavi tiennent à affirmer la place du groupe au sein du développement croissant du e-commerce transfrontalier. Ce dernier devrait croître deux fois plus vite que le e-commerce national, une affirmation appuyée par des chiffres : en 2015, le marché représentait 300 milliards de dollars, en 2020, le montant pourrait être triplé pour atteindre 900 milliards.

27 avril

Classement des tops pure players e-commerce en France (E-commerce Nation)

Le e-commerce attire de plus en plus d’enseignes, dont certaines qui en font leur coeur de métier exclusivement. Les enseignes dites de « pure players » commercialisent exclusivement leurs produits en ligne, contrairement à celles qui disposent aussi de boutiques physiques. Certains pure players Français s’imposent dans leur secteur d’activité malgré un contexte économique difficile. Quels sont les tops pure players en France ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ans d'expertise

clients satisfaits

de colis envoyés